Actualités

décembre 2022

Travaux de dévoiement réseaux ?

Réseaux d’assainissement, d’eau, d’électricité, de gaz, de télécommunication… les coulisses techniques de Saint-Julien-en-Genevois se cachent sous les rues et les trottoirs que nous empruntons chaque jour. La construction d’un nouveau tramway suppose une réorganisation de ces sous-sols : il faut en effet déplacer les réseaux situés sous la future plateforme du tramway pour faciliter par la suite non seulement l’installation des rails, des stations et des circuits électriques, mais aussi l’accès et l’entretien des réseaux. 

C’est l’occasion de moderniser les réseaux de distribution d’eau potable et le réseau de collecte des eaux usées et des eaux pluviales : un investissement nécessaire et prévu permettant de garantir le bon fonctionnement des infrastructures dans le futur !

On distingue les réseaux secs (électricité, télécommunication…), des réseaux humides (eau potable, eaux usées…). Les canalisations sont installées à différentes profondeurs et à une certaine distance les unes des autres. Chaque type de canalisation est signalé par une couleur distincte (voir schéma ci-dessous). Les maîtres d’ouvrage sont accompagnés par sept entreprises locales (Rampa, Setec, Megevand, Sogea, Bouygues Energie et Colas) pour organiser, coordonner et planifier l’ensemble du chantier avec les concessionnaires des réseaux secs et humides.

Chacun intervient selon son expertise pour réaliser les travaux de dévoiement de réseaux. Ils veillent tous à mener a bien ces opération en limitant les nuisances occasionnées, en termes de bruit, de poussière et de perturbations de la circulation.

décembre 2022

Un cadre de vie apaisé, un environnement repensé

L’arrivée du Tramway du Genevois, accompagnée de nombreux aménagements, améliorera les mobilités, mais également le cadre de vie des riverains.

Un environnement repensé

Le projet est l’occasion de réaménager l’espace public sur l’ensemble du tracé. En effet, au-delà des avantages en termes de mobilité, l’arrivée du tramway participe à la valorisation de l’environnement urbain grâce notamment à la requalification des voiries : rénovation intégrale avec nouveau revêtement qualitatif et robuste, aménagement de pistes cyclables pour accueillir les modes doux (vélos, trottinettes…), traversées piétonnes, identification des carrefours à l’aide de luminaires suspendus, plantations d’arbres, plateforme engazonnée. Ces aménagements sont aussi l’occasion d’améliorer la sécurité des espaces publics et la répartition des usages sur les voies empruntées. La place sera davantage donnée aux modes doux, les déplacements des piétons et cyclistes seront sécurisés, et les automobilistes seront incités à ralentir. 

Une source d’apaisement sonore sur l’ensemble du tracé

Ponctuel et rapide (vitesse commerciale de 18 km/h), le Tramway du Genevois fonctionne à l’énergie électrique, ce qui en fait l’un des modes de transports le moins polluant et le plus silencieux. Il génère moins de nuisances sonores que la circulation des véhicules motorisés.

Demain, votre nouvelle ligne de vie offrira une impulsion nouvelle au territoire en vous offrant un cadre de vie renouvelé et apaisé ! 

octobre 2022

Prudence aux abords du chantier !

Les zones de chantier sont identifiées par des panneaux de signalisation et sont donc bien visibles. Soyez prudent à leur approche !

Voici quelques rappels :

Automobilistes :

– Sur l’Avenue de Genève, n’oubliez pas de ralentir notamment aux abords du chantier, pour rappel la vitesse maximale autorisée est de 30km/h
– Soyez attentifs à la signalisation, pendant toute la durée des travaux, cyclistes et automobilistes partagent la chaussée
– Soyez particulièrement prudents la nuit tombée : votre champs de vision et votre attention diminuent en raison de l’obscurité

Cyclistes, trottinettes (électriques ou non) et piétons :

– Ne déplacez pas les barrières mises en place pour votre sécurité
– Ne pénétrez pas dans les zones du chantier 
– Regardez autour de vous, la chaussée est parfois rétrécie et le sens de circulation modifié
– Suivez strictement les cheminements piétons ou itinéraires cyclables. (Pour rappel, les trottinettes électriques ne doivent pas rouler sur les trottoirs.)
– Soyez attentifs aux entrées et sorties du chantier (parking P+R de Perly – Base de stockage). Les passages d’engins et de véhicules de chantier sont fréquents.

En respectant ces quelques règles de sécurité et la signalisation mise en place, vous participez également à garantir la sécurité de tous, et aussi les nombreux intervenants sur place qui œuvrent à la construction du futur Tramway du Genevois. 

octobre 2022

Retour sur la réunion d’information

Vous étiez près de quarante à vous rendre à la réunion d’information axée sur les travaux du Tramway du Genevois, démarrés depuis septembre.

Les élus et l’équipe technique ont présenté les contours du projet, le phasage des travaux et répondu aux questions des habitants et commerçants dans une ambiance à la fois conviviale et sérieuse.

Les questions ont notamment porté la signalétique de chantier, l’impact des travaux sur la circulation (changement de voies de circulation, circulation des voitures et vélos) mais également sur le stationnement.

Retrouvez  la présentation de la réunion publique ainsi que l’exposition dévoilée à cette occasion.

septembre 2022

Qu’est qu’une base de stockage ?

Sur une partie du P+R de Perly, la base de stockage est installée.

Tout le matériel nécessaire à la réalisation des travaux (tuyaux, matériaux, outils, etc.) est entreposé temporairement à cet endroit par les entreprises intervenant sur le chantier.

Au quotidien, ce sont des dizaines d’engins qui entrent et sortent de cette zone pour se ravitailler en matériaux, indispensables à la bonne exécution des travaux de dévoiement de réseaux secs et humides, qui ont démarré depuis début septembre 2022.

La localisation de la base a été finement étudiée : elle est située à proximité immédiate des travaux afin de limiter le plus possible les déplacements des différents véhicules. Ainsi, l’impact sur l’environnement et sur la circulation est limité.

Merci de votre vigilance absolue lorsque vous circulez aux abords de cette zone et plus généralement dès que vous vous approchez du chantier.

septembre 2022

Les 3 tilleuls – Cour 1603

 La réalisation du Tramway Genevois nécessite la coupe de certains arbres afin de libérer l’espace nécessaire au déplacement des réseaux, à l’installation des infrastructures et à l’aménagement des voies piétonnes et cyclables.

Devant l’Espace Jules Ferry, Cour 1603, les 3 tilleuls situés le long de l’Avenue Bertholet doivent être retirés dans la continuité de ce qui a été réalisé au mois d’aout 2022. L’emprise de la plateforme du tramway nécessite de retirer ces arbres et d’en planter de nouveau plus en recul. Avant de réaliser les travaux de déviation des réseaux, il est nécessaire de construire un  mur de soutènement entre le futur trottoir et la Cour 1603 afin de garantir la sécurité des installations et des personnes. Ces travaux interviendront au printemps 2023.

Pourquoi maintenant ?

Même si ce secteur central de Saint-Julien ne sera mis en travaux qu’à partir du printemps 2023, les mesures de protection de la faune nous oblige à réaliser la coupe de ces arbres avant le 15 octobre. En effet, l’étude d’impact réalisée dans le cadre de la Déclaration d’Utilité Publique du projet reconduite en 2020 a identifié la présence de chauves-souris (une espèce protégée de chiroptères) dans les cavités de ces tilleuls. Pour préserver ces espèces, ne pas gêner leurs périodes de reproduction et respecter le code de l’environnement, il est impératif de procéder à la coupe d’arbres entre le 1er septembre et le 15 octobre. Au préalable de la coupe, le 3 octobre, un écologue fera un constat de présence de colonie. S’il n’y a pas de colonie, la coupe des 3 tilleuls pourra avoir lieu le jour même. Dans le cas contraire, l’écologue interviendra de nuit pour obstruer les cavités en l’absence des chauves-souris et la coupe pourra intervenir à partir du 4 octobre.

Pour rappel, tout est mis en œuvre dans le projet pour éviter le plus possible la coupe d’arbres, surtout d’arbres anciens. Seuls les arbres non compatibles avec le projet de tram sont abattus.

juillet 2022

Focus – Interventions sur les arbres

Du 22 au 28 août 2022, des coupes d’arbres sont prévues sur l’ensemble de l’itinéraire de la future ligne de Tramway. 

La réalisation du Tramway nécessite d’élargir la voirie pour permettre le déplacement des réseaux, l’installation des infrastructures et l’aménagement des voies piétonnes et cyclables.

La décision de retirer un arbre est souvent mal comprise et très décriée. Il s’agit pourtant d’un choix mûrement réfléchi et absolument nécessaire pour la réalisation du projet. Pour chaque arbre abattu, un arbre sera planté à l’issue de travaux. Le prolongement de la ligne 15 s’accompagnera d’un projet paysager. Des arbres et des végétaux aux essences variées seront plantés pour amplifier la présence de la nature au cœur du milieu urbain.

Les arbres en ville sont autant d’îlots de fraîcheur indispensables dans un environnement très minéralisé. Leur prise en compte dans le projet est primordiale et les scénarios ont privilégié au maximum le maintien des arbres actuels tout en tenant compte de leur capacité à cohabiter avec le futur tramway. Avec l’arrivée du Tramway, les voies traversées seront entièrement réaménagées pour être embellies. Elles laisseront de la place à la végétation : de nouveaux arbres et arbustes seront plantés durant la dernière phase des travaux.

juin 2022

Inscrivez-vous à la Newsletter !

Pour recevoir toute l’actualité sur le projet du tramway, les travaux à venir… Abonnez-vous à la newsletter dédiée du Tramway du Genevois ! 

avril 2022

Retour sur la démolition de l’aubette (douane de Perly)

Le 20 avril 2022, le démontage de l’Aubette de la douane de Perly marque le premier acte d’une série de travaux préparatoires pour libérer l’espace nécessaire à la construction de la future ligne du Tramway du Genevois.  Alors que se construit la modernité de demain, l’Aubette, aujourd’hui démontée, a, elle aussi traversée les époques. Mais c’est en 1964 que l’aubette centrale est installée afin de permettre un contrôle plus efficace des deux sens de passage.

Découvrez l’histoire de l’Aubette, d’après Jérôme Phalippou, ancien douanier, à l’origine de la création du Musée des Douanes de Chatel.